Suite : étude du moment de redressement



a) Quand on charge le bateau (équipements, vivres, équipiers...)



Le moment de redressement augmente quand m augmente, c'est à dire en charge.

Mais en observant la figure ci-contre, on s'aperçoit que d diminue si le centre de gravité s'élève : quand on charge le bateau il faut limiter ce phénomène, donc placer les masses le plus bas possible.

Cet effet est particulièrement sensible aux grands angles de gite où d diminue plus rapidement en fonction de la gite.





b) Avec la gite.

Aux angles faibles : quand le bateau gite, le centre de carène CC s'éloigne sous le vent, surtout si la carène est large : c'est la « stabilité de forme » et c'est cette augmentation de d qui provoque l'accroissement du moment de redressement.

En suivant l'animation, on s'aperçoit que MR passe par un maximum, puis à partir de cet angle, d diminue.

MR s'annule lorsque G et CC sont à la verticale l'un de l'autre : c'est l'angle de chavirage statique, pour lequel le voilier ne se redresse plus.

Il est souhaitable que cet angle soit le plus grand possible (en tout cas supérieur à 90° afin que le voilier se redresse lorsqu'il se couche après un départ au lof ou à l'abattée). C'est le cas pour tous les voiliers homologués en catégorie C, donc pour le Sun Fast 20 (à 90° le moment de redressement vaut encore 235 kg.m – valeur calculée à partir d'une donnée constructeur).

Lorsque la gite dépasse l'angle de chavirage statique, le couple de redressement agit dans le mauvais sens et le bateau poursuit sa rotation... et retrouve un nouvel équilibre, plus humide !




c) Au rappel.

L'étude précédente a été réalisée pour le bateau, en négligeant l'intervention des équipiers... mais sur un petit bateau, ceux-ci représentent une masse non négligeable et influencent beaucoup plus le moment de redressement que sur un bateau lourd.

En se plaçant au rappel (sur les bancs, puis sur les passavants) on augmente le moment de redressement car on déplace le centre de gravité de l'ensemble bateau+équipiers au vent.



Sur un bateau comme le Sun Fast 20, le lest principal, c'est l'équipage : un équipier de 80 kg au rappel remplace avantageusement 160 kg de lest dans les fonds (voir schéma ci-contre : à gauche on ajoute 160kg dans les fonds, mais la distance est divisée par deux par rapport au schéma de droite : il y a la même contribution à MR).

Pour vous en convaincre, il suffit de consulter la courbe du First 210 (avec et sans équipier) ci-contre.