Sortir en mer sereinement ...

La sécurité en mer dépend :

      • du skipper : ses connaissances, son sens marin et celui des responsabilités...

      • du bateau : sa conception, son comportement à la mer et son équipement.

Rappelons que la majorité des accidents est due à une erreur humaine plus souvent qu'à un défaut de conception du bateau : la première question à se poser est de savoir si on a les compétences plutôt que de chercher « un bateau qui pardonne les erreurs », ce qui ne veut rien dire !

En ce qui concerne le skipper, les règles concernant sa responsabilité juridique sont simples :

      • Principe juridique de la responsabilité sans faute : le chef de bord est toujours tenu responsable d'un dommage corporel ou de la perte du voilier.

      • Principe de la permanence du commandement : le chef de bord est tenu responsable, même en cas de délégation de ses attributions au moment de l'accident.

Ces règles ne comportent que trois exceptions : la force majeure, le fait d'un tiers, la faute de la victime.

Précisons que si les circonstances de l'accident sont dues à un défaut d'entretien, à un équipement mal adapté, à la négligence (météo non prise, chef de bord ne donnant pas de consignes de sécurité claires à des débutants... ) la force majeure ou la faute de la victime ne peut être évoquée. De même, il n'y a pas fait d'un tiers pour un refus de tribord : le chef de bord doit manoeuvrer si le bateau non prioritaire ne le fait pas à temps...

Je recommande fortement la lecture de l'ouvrage de Marcel Olivier « La mer et ses dangers » aux éditions du plaisancier.

En ce qui concerne le bateau, la conception du Sun Fast est cohérente avec son programme : il importe de le comprendre.

◄◄