Conduire et manoeuvrer :

Le permis E(B) n'étant pas nécessaire, on ne repasse pas par l'auto-école : voici donc les bases de ce qu'il faut savoir pour conduire et manoeuvrer.

Sans le permis E(B), on ne respecte pas les signalisations destinées aux véhicules de plus de 3,5t, il n'y a donc pas de restriction par rapport à la conduite normale, sauf les 3ièmes voies d'autoroute où la circulation est interdite (la longueur de l'ensemble dépasse en effet 7 mètres)... mais aurez-vous l'intention d'y circuler ?

Il faut adopter une conduite souple, en augmentant fortement les distances de sécurité : on doit pouvoir mettre le clignotant et changer de file longtemps avant l'obstacle (véhicules particulièrement lents, piétons sur le bord de la chaussée, vélo...) tout en s'assurant la possibilité de s'arrêter au cas où...

Si on ressent des « à coups » au freinage, c'est que que le frein à inertie est mal réglé (course trop longue, mal graissé) ou que l'amortisseur d'inertie est à contrôler. Normalement ce doit être assez spongieux !

Si on ressent des vibrations dans le véhicule, il peut s'agir des pneus qui sont déformés par un stationnement prolongé (et ils ne dureront plus très longtemps si on continue à rouler...) : il faut impérativement placer la remorque sur chandelles pour l'hivernage !

La remorque tourne « plus court » que le véhicule, il faut donc prendre les virages un peu plus large.

La marche arrière ne présente pas vraiment de difficulté si on connait la méthode :

Tout d'abord, il faut savoir si votre remorque permet de reculer dans une montée : le frein à inertie risque de se comprimer et bloquer les roues. Il existe deux solutions : sur certaines remorques on peut le bloquer, sur les plus récentes, il se déconnecte automatiquement lorsque l'on recule... et enfin, si ce n'est pas le cas, la marche arrière peut être impossible.

Pour reculer en ligne droite en partant d'un ensemble à l'arrêt et aligné (si ce n'est pas le cas, il suffit d'avancer un peu...)la méthode est de placer une main sur le volant (à midi) et de ne jamais tourner le volant en dépassant les positions 10 h et 2h.

On surveille la position des roues dans les rétroviseurs et on tourne la main (légèrement) vers le côté où part la roue. Par exemple, si on constate dans le rétroviseur côté chauffeur que la roue apparaît de plus en plus, on tourne le volant côté chauffeur, donc vers la position 10h et ceci dès l'amorce du mouvement de la remorque. En reculant au pas cela ne doit pas poser de problème.

◄◄