Préparer pour la route :

Tout d'abord, il faut préparer l'ensemble :

  • Sangler le bateau sur la remorque (et protéger les points de ragage des sangles sur le bateau, notamment sur l'arrière)

  • A l'avant, le treuil ne suffit pas : il faut ajouter une sangle.

  • Sur la majorité des remorques, le brochage de la plaque de feux est en 7 broches, alors que sur certaines voitures le brochage est en 13 : il existe des adaptateurs (en vente pour 15€ chez les accessoiristes pour caravane, etc. ). Penser à vérifier avant de partir chercher votre nouvel achat...

  • J'ai modifié la plaque arrière pour n'avoir qu'un seul long cable (sans raccord passant dans les longerons) allant de l'avant à l'arrière : on peut désinstaller tout le cablage électrique pour hiverner (et limiter les faux contacts) et brancher la plaque en la plaçant devant la voiture afin de vérifier seul son bon fonctionnement avant de la replacer à l'arrière.

  • Régler les rétroviseurs afin de voir les roues de la remorque dans l'angle inférieur et si possible le point le plus large du bateau (qui est plus large que les roues). Répartir les masses dans le bateau (safran, ancre, bome, moteur s'il ne reste pas sur sa chaise, etc.) ainsi que le mât (avancer ou reculer) et la roue de secours de façon à ce que la masse sur la boule d'attelage soit compris entre 50 kg et 60 kg environ (lire la notice de votre véhicule pour avoir la charge maximale sur la boule) : on doit pouvoir soulever la tête d'attelage à la main, mais assez difficilement quand même. En conduite on vérifiera les points suivants : si l'ensemble « marsouine » , c'est qu'il faut alourdir un peu et donc déplacer les masses sur l'avant, et si au contraire la direction flotte, il faut alléger.

  • Attention aussi en reculant le mât : s'il dépasse beaucoup sur l'arrière (1m) il faut mettre un fanion rouge. Si au contraire il est très avancé, il faut faire attention en ouvrant le coffre arrière ou le hayon de la voiture.

  • Lors des stationnements prolongés (hivernage) il ne faut pas serrer le frein à main (qui va gripper) : si c'est le cas, une petite marche arrière (douce ! ) devrait suffire à le débloquer, après avoir vaporisé un dégrippant.

  • Penser à prendre un cric suffisamment haut (le cric hydraulique 2t dont j'ai déjà parlé) et la clé qui permet de desserrer les écrous des roues (les dépanneurs sur autoroute ne l'ont pas toujours !) si possible avec une rallonge ...

◄◄