Les chèvres de mâtage.

Il est préférable de mâter à deux personnes, ce qui risque alors de priver de belles journées de navigation en solo... à moins de bricoler un peu : je livre ici des solutions - que je n'ai pas expérimentées moi-même – mais que j'ai vu fonctionner.

Avec le premier type, la chèvre pivote avec le mât, il faut donc la fixer très solidement au mât sans fragiliser celui-ci...

On peut consulter la revue bateaux n°470 de juillet 1997 qui a procédé au mâtage d'un Agrion en utilisant cette méthode (il y a un reportage photo)

Sur certains bateaux, la chèvre est double (en V) et fixée le long des passavants.





Avec cette méthode, la chèvre est fixe et sert de « mini grue », ce qui permet de manipuler plus facilement le mât en solo (mais il faudra pouvoir la fixer solidement sur le pont, ou sur la jumelle et donc construire une embase...)













Quelques liens :

◄◄