Mâter à deux...

    La première étape consiste à placer le pied de mât dans la jumelle et préparer l'ensemble :

      • Le bateau sur la remorque n’est pas très haut, et une personne se déplace derrière le bateau avec la tête de mât, pendant que l'autre se déplace sur la plage avant.

      • On fixe le mât  dans la jumelle (avec le boulon traversant)

      • On fixe les haubans (gros avantage par rapport aux gréements en tête : on peut les laisser réglés en permanence à la bonne longueur, le mât est souple et se cintre quand ils se tendent) et le pataras (qu'il ne faut pas tendre pour ne pas être bloqué avant la fin du levage, il y a un palan pour le réglage final).

      • On vérifie que les cadènes pourront pivoter pendant qu'on lèvera.

      • On bloque la drisse de spi au niveau du cockpit et on fixe un bout côté mousqueton de drisse (noeud de chaise).

    La deuxième étape consiste à dresser le mât :

      • La personne la moins forte va se placer à l'avant du bateau avec le bout relié à la drisse (si possible loin et en hauteur, ce qui facilite le début du mouvement, contrairement à la photo extraite de la brochure Jeanneau : cette position n'est possible que pour maintenir le mât avec un angle supérieur à 45°, pas quand il est à l'horizontale)

      • Le plus costaud des deux se place devant la descente (ouverte) ou debout sur les bancs du cockpit, et quand tout le monde est prêt, il lève le mât pendant que la personne à l'avant aide. La personne à l’avant maintient alors le mât vertical (très facile) pendant que l'on se rend à la proue fixer l’étai.

Voilà : c’est fini ! Enfin, à condition de ne pas avoir oublié d’installer la girouette auparavant !

Il restera à vérifier la rectitude du mât et sa symétrie en réglant les haubans, ainsi que le réglage de la quête (longueur de l'étai avec la latte à trous).

◄◄