Le confort :

La tendance est à l'embourgeoisement, chez les grands (un 30' semble maintenant un peu petit dans certains ports) et chez les petits : il n'y a qu'à observer l'évolution du First 21.7 à partir du 210, beaucoup plus spartiate et que l'architecte présentait de la façon suivante : « Depuis de nombreuses années, les bateaux se sont enrichis de beaucoup d'éléments importants ainsi que d'autres secondaires et leurs prix ont augmentés en conséquence. Avec le First 210 nous revenons à l'essentiel »...

Pour les sorties courtes (journée ou week-end), une cabine restreinte est suffisante (certains n'en ont pas et dorment sur des trampolines), un cockpit plus grand est préférable, et le niveau de confort est somme toute peu différent : WC chimique, glacière, éventuellement un petit réchaud, 4 couchettes, cela représente l'essentiel, et c'est souvent suffisant.

Dans cette taille de voilier, il est difficile d'avoir plus de confort, ou c'est au détriment des qualités nautiques : est-il raisonnable d'avoir un guindeau électrique, une hauteur sous barrot de 1m70, des WC clos, une douche de pont, un intérieur encombré par un réfrigérateur de 50 litres, la possibilité d'ajouter l'eau sous pression et un chauffe-eau ainsi qu'un chauffage à air pulsé ? Vous pensez que j'exagère ? Visitez donc cette page sur le TES 550 Master... Ce ne sont pas forcément de mauvais bateaux. Peut-être des caravanes un peu encombrantes (mais les inondations dans les campings arrivent parfois). Sont-ils conçus pour naviguer à la voile en y prenant du plaisir ? Quelles sont les sensations de barre ? Où est le plaisir de sentir le voilier vivre dans une risée ? Continuera-t-on à prendre plaisir à aller en mer ? On naviguera au moteur jusqu'à force 3 en se traînant à 5 noeuds (mais en rechargeant les batteries), on passera à la voile pour ralentir à 3-4 noeuds, et on repassera au moteur parce qu'ensuite les conditions se dégradent et que l'on n'avance pas plus vite ! Il y a déjà bien assez de « voiliers-apéro » qui encombrent les ports... quant à imaginer tout ce confort avec une bonne houle et les conséquences parfois désastreuses sur les estomacs des sujets peu amarinés...






◄◄