La dérive :

Changer le bout de relevage de la dérive lorsque le bateau est sur la remorque...

On peut préférer conserver le système de fixation original du bout, mais il est dfficile de le changer sans lever le bateau afin de descendre la dérive à fond et accéder au trou (cela reste cependant la solution la plus simple si on dispose d'un moyen de levage – pour ma part, une fois le bateau en l'air, le grutier n'accepte pas que l'on passe sous le bateau – on peut aussi avoir accès à une fosse). Lorsque la dérive est encore partiellement remontée dans le puit, le principal problème est qu'on ne peut pas faire de nœud facilement : on n'a pas accès au trou, puisque l'espace est trop faible pour placer les mains dans le puit dérive en place, et si on fait le nœud sous la remorque, on n'a pas non plus la place de le remonter jusqu'au trou sans que cela coince...

On peut modifier légèrement le système original afin de pouvoir désormais changer le bout facilement.

Voici comment :

  • Tout d'abord, il faut remonter la dérive au maximum, donc passer sous la remorque et pousser sur la dérive, puis la caler en position haute (plus que lorsqu'on la remonte avec le bout).

  • Ensuite, il faut enlever l'ancien bout : si la dérive est bien remontée à fond, en dévissant la poulie de remontée dans le cockpit, la dérive affleure à quelques centimètres en dessous. Soit on utilise un crochet métallique pour appuyer latéralement sur le nœud et le pousser en dehors du trou de fixation, soit si c'est très récalcitrant, un coup de perceuse sur le bout pour le déchiqueter.

  • Maintenant deux possibilités :

  • Réaliser une boucle en dyneema de 3 mm ( résistance à plus de 400 kg de traction ) autour de la dérive en passant dans les trous latéraux et non dans le trou de dessus : c'est sur cette boucle, facilement accessible, que l'on fixera désormais le bout de relevage. Protéger la boucle dyneema en la gainant avec un tuyau plastique fin.

  • Réaliser une boucle en dyneema de 3 mm, mais en passant dans le trou du dessus de la dérive, à la place de l'ancien bout de relevage.



    On peut s'aider d'un fil métallique fin mais assez rigide pour aider le passage de la boucle dans la dérive, pour ma part, j'utilise également un grippe-fil d'électronicien (celui-ci me sert aussi pour repasser les drisses dans les poulies de pied de mât, par exemple).

Dans les deux cas, l'intérêt est de remplacer la partie de l'ancien bout qui était fixée dans la dérive, par une boucle sur laquelle on pourra plus facilement fixer le nouveau bout à chaque remplacement, sans repasser dans les trous de la dérive.

    On pourrait également remplacer par un boulon inox à œil en profitant d'un accès à la dérive basse (ou lors d'un démontage), mais une boucle en dyneema est plus simple à mettre en place et risque moins d'ovaliser le trou de la dérive avec les battements de celle-ci en navigation.




  • Fixer enfin le bout de relevage de la dérive ( tresse polyester de 8 mm) sur cette boucle dyneema et non plus dans le trou de la dérive : on peut facilement faire un nœud de chaise, l'enlever pour changer le bout...

Il ne restera plus qu'à changer régulièrement ce bout en fonction de son usure, ce qui s'avérera très simple, puisqu'il n'y a qu'à remonter la dérive à fond, couper le noeud de chaise et remplacer par un nouveau bout.

Note : plus tard, on pourra même le faire avec le bateau au mouillage, mais il faudra évidemment fixer le nouveau bout sur la boucle dyneema avant d'enlever l'ancien...





◄◄