Pourquoi un transportable ?



A mon avis, les ports étant presque tous saturés, il est préférable d’acheter un transportable dans cette taille de voilier (à moins d’avoir une place avec le bateau que l’on achète, et être certain de pouvoir la conserver : il faut être très attentif sur ce point et consulter la capitainerie de façon précise ! ).

La remorque sert aussi à hiverner le bateau, ce qui limite les frais d'entretien et évite de payer une place à l'année.

Elle préserve le bateau qui hiverne au sec, on ne devrait pas avoir d'osmose.

Elle permet d'élargir considérablement le bassin de navigation, sans convoyage par la mer ou en prenant le ferry, et en permettant le retour à la maison en temps et en heure par la route. On peut l'emmener partout : le bateau reste alors disponible pendant les vacances, qui est la période pendant laquelle on dispose le plus de temps libre...

Elle élargit le nombre d'acquéreurs potentiels si un jour on souhaite revendre.

Un autre aspect, non négligeable, est que ces bateaux restent légers et sont donc sensibles : on retrouve souvent les sensations d'un dériveur, le plaisir de naviguer est bien supérieur à celui d'un gros croiseur.

Ensuite, ce sont généralement des bateaux ayant un faible tirant d'eau, afin de faciliter le transport : ils permettent de s'approcher des plages et des criques de faible profondeur, aborder près d'un quai sans crainte, entrer dans un abri et descendre presque à pied sec...

Les inconvénients : Il y a quelques contraintes inhérentes à ce type de voilier.

Tout d'abord, le voilier doit rester léger, ce qui implique qu'il sera moins apte à supporter le mauvais temps qu'un croiseur lourd.

Le volume habitable sera restreint pour envisager de la croisière en famille, sauf si on aime se tenir chaud...

Il faudra mâter et démâter, mettre à l'eau, tracter, entretenir la remorque... et le bateau ne sera pas disponible à flot à l'année.

◄◄